Dans l’environnement dynamique et rapide des entreprises d’aujourd’hui, la création d’une nouvelle équipe pour un nouveau projet est chose courante. Toutefois, ce processus n’est pas seulement porteur d’opportunités, il présente également des défis et des risques, notamment en ce qui concerne l’établissement de relations efficaces au sein de l’équipe.

Il existe différents facteurs relationnels qui influencent la dynamique de l’équipe, les défis de communication et de collaboration auxquels sont confrontées les nouvelles équipes et les stratégies visant à atténuer ces risques et à favoriser la cohésion de l’équipe.

L’analyse du comportement est une approche qui étudie les modèles de comportement humain et leur impact sur la performance individuelle et collective. Elle s’appuie sur des théories psychologiques et sociales pour comprendre comment les individus interagissent entre eux, comment ils prennent des décisions et comment ils gèrent les conflits. L’analyse comportementale permet d’identifier les forces, les faiblesses et les préférences de chaque membre de l’équipe, ce qui est essentiel pour constituer une équipe équilibrée et performante.

FACTEURS RELATIONNELS INFLUENÇANT LA DYNAMIQUE D’UNE NOUVELLE ÉQUIPE

Chaque membre de l’équipe doit posséder tous les éléments nécessaires et les habiletés d’une bonne communication. Il est important de promouvoir une culture de communication ouverte en encourageant les membres de l’équipe à s’exprimer ouvertement. Pour ce faire, il faut être capable d’observer ses collègues, comprendre leurs réactions et questionner pour ouvrir la communication. Chacun devrait avoir cette habilité.

QUESTIONNER SELON LA RÉACTION OBSERVÉE

La capacité des membres d’une équipe à poser des questions en fonction des réactions observées chez leurs collègues apporte une profondeur de compréhension aux échanges. Cette compétence favorise une communication plus efficace en minimisant les risques de malentendus et en encourageant un partage clair d’informations.

Elle permet également une détection précoce des problèmes, que ce soit au niveau des relations interpersonnelles ou des produits et services offerts, favorisant ainsi une intervention proactive pour maintenir la qualité. Il s’agit en fait, de clarifier des points ambigus, de résoudre des malentendus potentiels, et d’assurer que tous les membres de l’équipe sont sur la même longueur d’onde.

Les gestes, les attitudes ou les réactions peuvent parfois révéler des inconforts, des préoccupations ou des signaux de stress. En posant des questions adaptées, l’équipe peut détecter précocement les problèmes potentiels et intervenir rapidement pour les résoudre. Ils seront suffisants et autonomes dans leur gestion relationnelle.

EN CONCLUSION

En adaptant les questions aux réactions, cette approche renforce la cohésion d’équipe en créant un environnement où chacun se sent écouté et compris. De plus, cette compétence contribue à une résolution proactive et respectueuse des conflits, favorisant ainsi un climat de travail positif, collaboratif et la préservation d’une dynamique harmonieuse au sein de l’équipe.

Christine Gagnon

Christine Gagnon

Experte en communication relationnelle

Christine Gagnon cumule plus de 27 ans d’expérience en tant qu’entrepreneure et près de 20 ans comme analyste du comportement. Elle est certifiée en stratégie des affaires, en interrogatoire, elle est analyste certifiée en données psychométriques, consultante en gestion de risques de parties prenantes (corporatives, municipales et gouvernementales) et analyste aux menaces dans les foules, sur le terrain et à partir de drones.