Dans le monde compétitif des affaires, l’innovation est la clé du succès. Les entreprises doivent évoluer constamment pour rester pertinentes et prospères. Dans les dernières années, l’IA s’est développée de façon fulgurante. Cet outil révolutionnaire offre des opportunités sans précédent pour améliorer l’efficacité, la pertinence et la rentabilité des entreprises.

En tant qu’entrepreneur, vous vous questionnez peut-être sur le moment opportun pour intégrer l’IA dans votre stratégie d’entreprise. Dans cet article, notre expert répond à cette question cruciale :  » Quand utiliser l’IA en entreprise? « . Des effectifs à la planification financière, notre expert vous guide à travers cinq points essentiels pour intégrer l’IA de manière stratégique, augmentant ainsi vos chances de réussite dans ce monde en constante évolution.

Depuis hier!

Depuis hier. En effet, il faut toujours être parmi les leaders dans son marché. La technologie permet de vous démarquer. Si vous ne le faites pas déjà, la concurrence a débuté ou un concurrent qui n’est pas dans votre radar surgira de nulle part.

Peu importe le nombre d’employés

Ce n’est pas le nombre d’employés qui dicte le moment où utiliser l’IA. Si vous avez le budget, vous pouvez débuter dès la création de l’entreprise. Cela peut être une façon d’offrir un produit ou un service plus rapidement et/ou à moindre coût. Cela peut aussi pallier à l’engagement de certaines ressources qui peuvent être difficiles à trouver. Les moyennes et grandes entreprises doivent l’envisager dès maintenant, peu importe les outils informatiques déjà utilisés à l’interne. Il s’agira de prioriser les projets d’IA à travers les projets en cours.

S’assurer d’avoir les bonnes ressources

Même si vous avez des gens en TI, on ne s’improvise pas spécialiste en développement d’applications d’IA. Il faut avoir la formation adéquate et avoir déjà fait des projets dans ce domaine, domaine qui est très vaste. L’IA c’est beaucoup plus que l’utilisation de chatGPT. Il est rare d’avoir déjà les ressources à l’interne. Naturellement, il ne faut pas choisir n’importe quel fournisseur.

Avoir un ROI suffisant (retour sur investissement) par rapport au plan stratégique

Il ne faut pas se lancer les yeux fermés dans l’IA. Il faut l’intégrer dans un plan stratégique. Peut-être que dans votre entreprise, il y a d’autres priorités (selon le ROI i.e. le retour sur investissements)? Le ROI peut souvent se calculer rapidement, en comparant le temps et les coûts sauvés sur la main-d’œuvre par rapport à l’investissement. L’IA sert souvent à automatiser les tâches répétitives et, par ricochet, cela permet l’enrichissement des tâches des employés. L’employé devient davantage un analyste qu’un exécutant.

Valider que le « cashflow » est suffisant

Peu importe le projet, il doit respecter vos liquidités (« cashflow »). Cela ne sert à rien de mettre votre entreprise en péril pour devancer votre marché. Bien que très utile, l’investissement en IA doit être aligné avec votre « cashflow » et votre planification stratégique. 

En résumé, l’intégration de l’IA en entreprise requiert une approche réfléchie. Peu importe la taille de l’entreprise, l’IA offre des avantages significatifs en termes d’efficacité et de compétitivité. Cependant, son intégration doit être soigneusement alignée avec la stratégie globale de l’entreprise, en tenant compte des ressources, du retour sur investissement et de la viabilité financière. L’IA ne doit pas seulement être une technologie de pointe, mais un outil technologique habilement exploité pour s’assurer un avenir commercial solide et compétitif.

Daniel Boucher

Daniel Boucher

Expert en génie logiciel et implantation de logiciels intégrés d’entreprise

Daniel Boucher a plus de 35 ans d’expérience dans le domaine des logiciels de gestion d’entreprise. Il œuvre comme président d’Alidantek Inc., qui a son siège social à Montréal et qui compte également un bureau au Maroc. Son expertise et celle de son équipe touche les méthodes et les procédés liés à l’utilisation des logiciels et à la mise en place de logiciels intégrés d’entreprise. De plus, l’équipe de conseil et de développement a accès à 9 professeurs/chercheurs, 17 PHD dans les secteurs de l’Intelligence Artificielle, du « Machine learning », du « Web scraping », du traitement d’image et du « Blockchain ».